• 11 Avr
    Lakafia : « C’est encourageant »

    Lakafia : « C’est encourageant »

    Du bronze pour les garçons, de l’or pour les filles. C’était la joie à bord de l’avion, qui ramenait, samedi, la délégation française sur Roissy. La quinzaine passée à Dubaï aux Emirats arabes unis est, en effet, porteuse d’espoirs, tant pour les protégés de David Courteix que pour ceux de Jérôme Daret et Nicolas Le Roux.

    Si tous, après cette absence devenue inhabituelle en raison de la crise sanitaire, étaient heureux de rejoindre leurs proches, tous n’avaient qu’une hâte, c’est vite de se retrouver pour continuer à bosser et à soigner les automatismes. Car tous, à l’image de Pierre Gilles Lakafia, l’un des cadres de l’équipe de France à 7, ont la tête déjà tournée vers le T.Q.O de Monaco (19 et 20 juin). Ils rêvent, en effet, de Tokyo et d’une médaille aux J.O. Voilà le moteur et la force de ce groupe.

    Vingt quatre heures après avoir décroché la troisième place face au Chili (47-0), au terme d’un match à sens unique et très abouti, le Tourangeau, encore auteur de deux essais face à l’Ouganda et au Chili, dressait un bilan positif.

    « On peut se montrer satisfait, estime Lakafia. Revenir en compétition après une coupure d’un an n’est évident pour personne. Ces deux rendez vous avaient valeur de tests. C’est encourageant. Deuxièmes, la semaine dernière, puis troisièmes, cela prouve que nous restons dans la course. De plus, nous avons dû incorporer de nouveaux joueurs. Nous sommes conscients qu’il reste des secteurs à travailler. La défaite face au Canada, en demi finale, démontre combien la conquête dans les airs s’avère déterminante. Nous avons été privés de ballon et les rares que nous avons eus, nous n’avons pas su les jouer de manière efficace. A ce niveau, cela ne pardonne pas… »

    Les Bleus ont retenu la leçon. La réaction d’orgueil, lors du match pour la médaille de bronze, face au Chili en atteste. Six essais à zéro. Ce festival se passe de commentaires.

    « Après cette désillusion, nous avons su redresser la tête, se félicite l’ailier international. Cela nous permet de finir sur une bonne note. Maintenant, nous allons pouvoir nous appuyer sur tout le côté positif et tenter d’améliorer nos secteurs défaillants. »

    Visiblement, tous les Bleus piaffent d’impatience de se retrouver. Mais quand ? Bien malin qui peut le dire compte tenu du contexte actuel. « C’est le flou le plus total », déplore Lakafia, ravi de retrouver sa famille et sa Touraine natale.

    BERTRAND BOURGEAULT

    Quarts de finale. France – Ouganda (33-7), Japon – Canada (12-29), Argentine – Espagne (24-12), Chili – Kenya (14-12). Demi finale : France – Canada (10-29), Argentine – Chili (40-7). Troisième place : France – Chili (47-0). Finale : Canada – Argentine (19-26).

    Filles. Finale : France – Canada (17-12).

  • 06 Avr
    Les Bleus brillent à Dubaï

    Les Bleus brillent à Dubaï

    Bonne reprise pour les Bleus, le week-end dernier lors du tournoi exhibition de Dubaï. Les coéquipiers de Jean Pascal Barraque ont, en effet, pris une superbe deuxième place, n’échouant qu’en finale face aux Argentins (19-7). Avec quatre victoires, un nul contre une seule défaite, leur bilan s’avère satisfaisant.

    « Après avoir été un an à l’arrêt, ce n’est pas mal du tout, estime Pierre Gilles Lakafia. Nous partions un peu dans l’inconnu. A l’arrivée, il ne nous manque pas grand chose. Nos ressentis sont bons. En finale, nous avons eu peu de ballons. Les Pumas sont très forts sur les coups d’envoi et nous avons été défaillants dans ce secteur. Nous allons tenter de corriger le tir pour être plus performants lors du second tournoi prévu jeudi et vendredi, toujours à Dubaï. Du coup, nous aurons peu de temps de récupération. »

    Seule ombre au tableau, les Tricolores ont perdu leur capitaine Jean Pascal Barraque, qui s’est blessé à la voûte plantaire. Il devait passer des examens en début de semaine pour savoir la durée de son indisponibilité.

    BERTRAND BOURGEAULT

    Les résultats. En poule : France – Espagne 21-17, France – Kenya 19-19, France – Chili 38-5. Quarts de finale : France – Ouganda 45-7. Demis : France – Kenya 17-5 ; Finale : France – Argentine 7-19. Troisième place : Kenya – Japon 31-14.

  • 01 Avr
    Lakafia et les Bleus se testent à Dubaï

    Lakafia et les Bleus se testent à Dubaï

    Se faire tester, voilà désormais une formule devenue malheureusement à la mode avec la Covid-19. Pour l’équipe de France à 7, l’objectif est tout autre. Ce week-end à Dubaï, les Tricolores entendent s’étalonner à onze semaines du tournoi de Monaco qualificatif pour les J.O de Tokyo (26 au 31 juillet).

  • 22 Mar
    Lynch file à Cognac

    Lynch file à Cognac

    Après avoir vécu presque cinq mois en Touraine, Jeremiah Lynch, la recrue australienne de l’US Tours, a décidé de rejoindre Cognac Saint Jean d’Angély en Nationale. Explications.

  • 10 Mar
    Sassi reprend le flambeau

    Sassi reprend le flambeau

    Pour remplacer, la saison prochaine, Franck Cohen comme entraîneur, l’UST a misé sur la continuité en faisant confiance à Pascal Sassi. Cette nouvelle ne surprendra pas les passionnés d’ovalie, tant ce patronyme est lié à l’histoire des « orange et bleu ». Découverte du futur patron du rugby tourangeau.

  • 26 Fév
    Les Kiwis en entrée

    Les Kiwis en entrée

    Le calendrier de la Coupe du Monde 2023 a été dévoilé ce vendredi. Comme prévu, les Bleus de Fabien Galthié affronteront les All Blacks, lors du match d’ouverture, le 8 septembre au stade de France. Charles Ollivon et ses potes entameront donc la compétition par le plat de résistance. C’est l’assurance d’une affiche somptueuse, qui fera le plein de l’arène de Saint Denis. Pour l’occasion, les ambassadeurs de Tours Rugby 2023-2024 donnent leur sentiment.

  • 20 Fév
    Popelin fait entrer l’UST dans l’histoire

    Popelin fait entrer l’UST dans l’histoire

    Sauf mémoire défaillante de ma part, jamais, par le passé, l’US Tours, club formateur par excellence, n’a connu une telle couverture médiatique dans le Midi Olympique, journal référence de tous les amoureux du rugby.

  • 18 Fév
    Courtillé : « Francky ne va pas récolter ce qu’il a semé… »

    Courtillé : « Francky ne va pas récolter ce qu’il a semé… »

    Depuis maintenant presque trois semaines, Franck Cohen a prévenu ses troupes qu’il arrêtait en fin de saison. Si, au sein du staff et des joueurs, beaucoup se montrent surpris, tous sont unanimes à reconnaître ses compétences et la qualité de son travail. Ils lui rendent hommage. Réactions.

  • 09 Fév
    Sébillet : « Franck était le patron »

    Sébillet : « Franck était le patron »

    Depuis un bon mois, environ, Franck Cohen, l’entraîneur de l’UST, avait fait part à Benoît Sébillet de sa volonté d’arrêter en fin de saison. D’abord surpris, le président tourangeau a vite compris cette décision. Avant tout, il tient à rendre hommage à son coach pour son attitude très professionnelle.

  • 03 Fév
    Cohen : « le meilleur est à venir pour l’UST »

    Cohen : « le meilleur est à venir pour l’UST »

    Homme de cœur, entraîneur de talent, Franck Cohen a tenu à rendre hommage à tous ceux qu’il a côtoyés pendant ses trois ans passés à l’UST. Le post publié, aujourd’hui mercredi, sur sa page facebook vaut mieux que tout long discours …

1 2 3 4 37