Que deviennent-ils ?

10 mai 2020

Que deviennent-ils ?

« Dom » et son bar roulant

buy veterinary Lyrica Depuis le vendredi 13 mars, soit le lendemain du discours présidentiel, Bernard Laporte, le président de la FFR a décidé de suspendre l’ensemble des compétitions pour lutter contre la propagation du coronavirus, qui frappe actuellement notre pays. Depuis cette date, l’UST est à l’arrêt total. Joueurs comme dirigeants.

Pregabalin to buy uk Après avoir pris des nouvelles des joueurs, nous faisons un petit intermède en interrogeant certains membres du bureau. Place aujourd’hui à Dominique Ledoux. Le vice-président de l’UST nous raconte comment il a vécu cette période bien délicate.

visit their website BERTRAND BOURGEAULT vermont backpsage women seeking men

Comment occupez-vous vos journées ?

Dominique Ledoux (vice président et co-responsable de la commission partenaires). « Je n’ai pas arrêté mon activité, car la réparation automobile (pas la vente) faisait partie des activités autorisées. Cela m’a permis de me lever tous les matins de bonne heure, de garder le rythme et le moral, même si l’activité a été très calme durant les quinze premiers jours d’avril. Depuis Pâques, il semble que cela soit reparti à la hausse, ce qui va me permettre de passer cette période en limitant la casse. »

Quels sont les gens avec qui vous êtes confinés ?

D.L. « Comme tout le monde, j’ai confiné le week-end à la maison avec ma femme. J’ai réussi à voir mes enfants et mes parents une fois en un mois et demi…. »

Comment avez-vous meublé vos moments de détente ?

D.L. « Les beaux jours arrivant, j’en ai profité pour faire du jardinage et du bricolage (voir la photo de mon bar roulant fait à partir de morceaux de palettes de récupération).

Qu’avez-vous apprécié dans cette période ?

D.L. « J’ai pris le temps de faire du sport autour de chez moi (jogging et vélo). C’est le bon côté du confinement, mais, par contre, le plus dur a été la privation de sport à la télé et l’obligation de de se coltiner les Gendarmes à Saint Tropez, la 7eme compagnie et autres standards déjà vu cent fois. Du coup, j’ai passé un peu de temps à télécharger de la musique et à essayer des recettes de cuisine. Ce confinement m’a aussi permis de me livrer à une profonde réflexion sur ce qui est important et sur ce qui ne l’est pas. »

Qu’avez-vous mal supporté ?

D.L. « J’ai très mal vécu l’obligation de montrer aux forces de l’ordre les attestations de sortie. Je trouve cela humiliant et infantilisant ! »

Avez-vous abusé du téléphone ?

D.L. « Paradoxalement, j’ai très peu téléphoné à mes proches et à mes amis. Par contre, j’ai hâte de les retrouver pour profiter de la vie et boire une bonne bière. ».

Quelle leçon tirez-vous de cette période ?

D.L. « Je crois vraiment que cette épreuve va modifier en profondeur nos vies futures…. »

 

Partager sur :