Pour Coulon et Courtillé, l'heure des choix a sonné...

9 mai 2019

Pour Coulon et Courtillé, l’heure des choix a sonné…

antabuse online cheap Après avoir terminé troisième de leur poule derrière Poitiers et Riom, les réservistes de l’UST disputeront, dimanche, contre Gujan Mestras, les 32e de finale d’Excellence B. Cette rencontre éliminatoire se jouera à Tonnay-Charente, petite commune portuaire de Charente Maritime, qui jouxte Rochefort. A une quarantaine de kilomètres de la Rochelle.

successful online dating sites for big women Petit à petit, la fièvre monte à Tonnellé, où Matthieu Coulon et Christophe Courtillé préparent leurs hommes. Initialement, les deux entraîneurs envisageaient de monter en puissance cette semaine en ajoutant une troisième séance hebdomadaire, comme ils l’avaient fait après la trêve hivernale avant le déplacement à Riom. En raison du jour férié le 8 mai, cela n’a pas été possible.

look at more info « Nous nous contenterons de deux entraînements, précise Matthieu Coulon. La semaine dernière, nous nous sommes livrés, le mardi, à une opposition face aux juniors. Le jeudi, nous avons échangé avec certains équipiers de la première plus expérimentés. Ils nous ont conseillé. Tout comme Julien (Darthevel) et Franck (Cohen). Je sens que tout le staff et les dirigeants poussent derrière nous. Je les remercie de leur soutien. Nous allons tout faire pour poursuivre l’aventure. Pour le reste, rien de changé. Nous voulons garder nos habitudes et notre état d’esprit. »  

Pour ce rendez-vous important, Coulon et Courtillé pourront s’appuyer sur un effectif presque au complet. Certains blessés ou absents sont, en effet, de retour comme les frères Sebillet, Giffard, Guérineau, Chevereau et Thibault notamment. Seul, Karl Pignata, venu filer un coup de main ce dernier mois à la réserve, sera absent pour raisons personnelles.

Après avoir utilisé 56 joueurs durant la saison, l’heure des choix a sonné pour Coulon et Courtillé. Jeudi soir, ils vont devoir communiquer le groupe appelé à aller défier Gujan Mestras. Il y aura inévitablement des heureux et des mécontents. Seulement, 22 seront sur la feuille dimanche… mais tous les autres pousseront derrière, car l’UST est et reste une grande famille.

                                                                                                                                             go to this website BERTRAND BOURGEAULT

 

Guillaume Caillé est papa depuis hier après midi d’un petit Jules (3kg 210). Stéphanie, la maman, se porte bien. Toutes nos félicitations aux parents et nos vœux de bonheur au futur rugbyman de l’UST.  

 

Partager sur :