Rétrospective

  • 03 Mar
    2017 : l ‘UST épinglée par le gendarme financier

    2017 : l ‘UST épinglée par le gendarme financier

    Les portes de la montée se referment

    Année 2016-2017, saison noire s’il en est. Sportivement, l’équipe de Julien Darthevel et Johann Debosz avait effectué un parcours remarquable. Malheureusement, elle sera recalée pour des raisons extra-sportives. En proie à des difficultés financières, le club se voyait refuser la montée acquise sur le terrain. Une décision terrible pour des joueurs exemplaires tout au long de la saison et qui ne méritaient pas un tel coup du sort.

  • 03 Mar
    2012 : retour en Fédérale 2

    2012 : retour en Fédérale 2

    Biet délivre l’UST

    Personne n’a oublié le 20 mai 2012. Ce jour-là, Tours joue la montée en Fédérale 2. Plantons le décor. Xavier Guillemet et Laurent Tavard sont les entraîneurs. Lors du seizième aller, le 13 mai, le Stade Poitevin l’emporte chez lui (15-12).

    Très solides, les Poitevins viennent mener la vie dure à l’UST. Le derby sera indécis jusqu’au bout. A deux minutes de la fin, tout semble fini. Le tableau indique (9-9). Poitiers a un pied en Fédérale 2… C’est alors que Faye et Borde s’échauffent. Guillemet jette ses dernières forces dans la bataille et décide de les lancer sur le pré. Cet apport de sang frais sera payant.

  • 03 Mar
    1997 : la montée à Thouars avant le titre

    1997 : la montée à Thouars avant le titre

    Après avoir sorti Vierzon (12-8) en seizièmes de finale, les poulains de Robert Bernos prendront le meilleur sur le Stade Poitevin (22-9), en huitièmes. Par la suite, ils leur restera à éliminer Bédarrides (31-22), puis Pamiers (18-16) pour se parer du titre de champion de France devant Limoges (26-20) à Poitiers. Apothéose d’une saison inoubliable.

  • 03 Mar
    Laval et Grangeneuve, les pionniers

    Laval et Grangeneuve, les pionniers

    Raymond Laval, Kiki Grangeneuve, Bernard Vignau et Bernard Bouygues, un fameux carré d’as, qui fit les beaux jours du Stade Poitevin, dans les années 68-71, avant de venir relancer le rugby en Touraine. Retour sur un passé glorieux de quatre garçons charmants et talentueux à la forte personnalité.